Donc, en grève.
Ca faisait longtemps !!!
La dernière fois, ça devait être pour le CPE. Bon, je suis allé manifester entre temps, mais comme j'étais artisan, j'avais rien à dire à personne...
Et hier, j'ai fait la dure expérience du gars qui avertit son patron qu'il est en grève le lendemain. Pour tout dire, je crois bien que ça ne se fait pas dans la grande distribution... Mais comme je ne savais pas, ben je l'ai fait quand même

Petite parenthèse vu qu'il s'est passé des trucs que j'ai pas raconté là, p'tet j'y reviendrai un de ces jours, j'ai vendu ânes, entreprises, troupeau et savons au lait d'ânesse. Maintenant, je suis en formation de boucherie en alternance. Je travaille dans une Biocoop pour la partie entreprise. Le réseau Biocoop, c'est que du bio, des militants engagés dans la proposition de produits locaux, etc. Je pouvais supposer jusque-là que la place et la condition de l'humain dans la société pouvaient y être importantes, etc.

En arrivant au taf hier, je vais voir ma responsable pour lui dire que je serai en grève, que mon chef boucher ne peut pas me remplacer et que donc je voulais savoir si la nouvelle vendeuse qu'ils ont embauchée et qui a des notions de vente en boucherie pouvait être détachée sur mon rayon, afin que l'étal puisse rester ouvert. Elle réfléchit, puis me dit que c'est possible. Cool ! Moi j'aime bien mon nouveau taf, c'est pas contre Biocoop que je fais grève, j'ai pas envie de les planter connement, et je suis bien content qu'une soluce soit trouvée rapido.
Arrive ensuite mon boss, gérant de sa boutique puisque ce ne sont que des franchises. Je demande à le voir, lui explique que je fais grève demain, que j'ai vu pour que l'étal reste ouvert, etc. Là il tombe de l'armoire. Après réflexion, je crois que les seuls grévistes qu'il a du voir, c'était à la télé. Je suis même pas certain qu'il croit que ça existe en vrai... Il me dit : mais tu fais grève pourquoi ? Là c'est moi qui tombe de l'armoire, et je tente de lui expliquer que cette loi est foireuse, que donc on est en grève tous les deux avec l'Etoile. Que elle va à la manif et que moi je garde les petits. (Finalement, je vais à la #NuitDebout quand elle sera rentrée).
Je me suis donc fait engueuler parce que ce n'était pas à moi de gérer mon remplacement (même si au final la solution que j'avais envisagée est celle qui sera retenue), et que c'était dégeulasse de ma part de mettre en péril la vie de l'entreprise pour aller manifester pour des conneries pareilles. Bon, il l'a pas dit comme ça évidemment, mais ça voulait dire ça.

10 minutes après, le voila de retour dans le labo. Et d'insister : Tu veux que je te dise le fond de ma pensée ? c'est pas correct ce que tu fais là. Tu me dis la veille que tu vas déserter l'étal pour toute la journée.
Qu'est-ce qui n'est pas correct ? Que j'exerce mon droit de grève ?
Il est parti, je ne l'ai pas revu...

Taquin comme je suis, j'ai un peu sondé deux collègues, un ancien et une petite jeune : j'ai arrêté en me disant que si je continuais, j'allais me mettre à pleurer.
Le premier m'a dit que pour faire grève il fallait en avoir les moyens. (C'est pas forcément faux au fond, mais ça dénote quand même un état de soumission total), et la deuxième m'a dit qu'elle ne voyait pas pourquoi elle ferait grève vu qu'elle a un boulot... (Là, j'ai plus de mots)

Bref, la grève dans la grande distribution, je confirme, il faut pas... Ben tant pis !!!!!!!