Enfin j'ai... non, mais on a trouvé un truc. C'est un jeu qui s'appelle "Happyweek", disponible sur le site internet éponyme.

C'est conçu pour les 5-11 ans. Le principe est tout con, mais redoutablement efficace. Si un enfant ne veut pas faire les choses parce qu'on lui demande, il faut se débrouiller pour qu'il les fasse SANS qu'on le lui demande. Et sous forme de jeu. Fallait juste y penser...

Le jeu est composé d'un plateau et de cartes : cartes action (se laver les mains, mettre le couvert, ranger son pyjama, etc. plus des cartes vierges personnalisables) et cartes bon moment (aller à la piscine, faire un tour de vélo... et cartes personnalisables également).

Pour toute bonne action réalisée spontanément, un point est marqué et permet de faire avancer le pion qui au bout du tour permettra de réaliser un bon moment en famille. Il y a aussi des bons moments de 15 ou 30 minutes qui interviennent en cours de parcours histoire de pas faire baisser la pression. Et quand on a un petit garçon joueur comme le mien, c'est juste un régal.

Hier matin au p'tit dej, il voit le plateau de jeu (qui doit être en permanence installé et accessible). Il demande ce que c'est, je lui explique, et lui montre les cartes que nous avions choisies. Illico, il se barre dans sa chambre et redescend habillé : J'ai un point qu'il me dit !!!

IL prend son p'tit dej en posant mille questions sur le jeu, les stratégies, commence à envisager plein de solutions parallèles qui permettraient d'avoir des points, va ranger sa coupelle et son verre au lave-vaisselle, file se laver les dents, range son pyjama, et redescend tout fier : allez hop, trois points de plus !! En gros, il était prêt 10 minutes avant l'heure à laquelle on doit partir à l'école et qui est rarement tenue... J'ai du courir pour finir de préparer la cadette.

Idem pour le déjeuner et le dîner. Pas bougé de table, etc. Je sais pas combien de temps ça va durer, mais ça change la vie.

Petite remarque en passant, quand je vois ce qu'il est capable de faire et ce qu'il fait d'habitude, je me dis que les enfants sont quand même bien cruels...