depuis le temps que je cause ici en tirant quasi systématiquement la couverture à moi quant à ce foutu projet, il me paraît nécessaire de rétablir quelques vérités tues. (Cette phrase pour qui sait d'où elle sort en est d'ailleurs l'illustration parfaite...)
Bon, y a aussi que c'est un peu chez moi ici, et que la dame veut toujours pas causer, malgré l'espace prévu pour elle à cet effet...

Il convient pourtant de clarifier deux ou trois choses afin d'être honnête.

Si le projet avance, c'est bien parce que l'Etoile a été là du début. En mars 2005, si elle avait pas tapé du pied, la préparation de ce foutu bac repartait au fond du placard, notamment quand je me suis aperçu que je n'avais pas un mais deux rapports à pondre pour le mois d'avril.
Mission impossible pour quelqu'un qui comme moi aime les études (alors que je suis constamment en train d'en reprendre...), et au vu du temps bien trop court qu'il me restait pour les rendre.
Un guitariste agro qui passait suite à quelques enguirlandées m'a permis de finir quand même, et de poursuivre.

Si le projet avance, c'est parce qu'il ne part pas (trop) dans tous les sens. Alors que ça pourrait, y aurait moyen pour qui me connaît un peu.

Si le projet avance, c'est parce que je me suis forcé (bon ok, on (elle) m'a forcé) à structurer et alimenter régulièrement des documents qui le rendent crédible (ou pas, mais c'est un autre sujet).

Sans doute en sera-t-il de même pour ce stage six mois que j'avais bien remisé par devers moi et que je me résous à essayer d'entreprendre par tous les moyens. (Pis c'est pas de ma faute si les services d'état suivent pas).

Tout ça pour dire que si ça débouche un jour, ça sera de sa faute !!! Elle qui veut toujours de la clarté, de la lisibilité, des plans, des trucs calculés, etc.