Je cite :
"Les gaz à effet de serre doivent être réduits de 80% d'ici 2050
19.04.07 | 16h53


OSLO (Reuters) - L'humanité va devoir réduire de 80% d'ici 2050 ses réductions de gaz à effet de serre (GES), soit plus que prévu, si elle veut avoir une chance d'enrayer le réchauffement climatique comme le souhaite l'Union européenne, annoncent jeudi des chercheurs.

Selon le Centre pour la recherche internationale sur le climat et l'environnement, dont le siège est à Oslo, même le respect des objectifs les plus stricts envisagés par l'UE et la Californie serait insuffisant pour empêcher une hausse de 2 degrés des températures par rapport à l'ère pré-industrielle, considérée par l'UE comme le seuil d'un "changement dangereux".

"Si nous voulons avoir 50% de chances (déjà pas bezef) de remplir cet objectif (deux degrés), nous devrons réduire de 80% les émissions mondiales", a expliqué Nathan Rive, l'un des chercheurs, à Reuters.

"Tout retard dans la mise en oeuvre des réductions d'émissions mettra quasiment hors d'atteinte l'objectif de deux degrés", écrit-il avec son collègue Steffen Kallbekken au sujet de leurs recherches, dont les résultats doivent être publiés dans la revue spécialisée Climatic Change (Changement climatique).

L'UE pense qu'au-delà d'un accroissement de deux degrés des températures moyennes, des perturbations graves du climat se produiront, telles que davantage de sécheresses, de canicules, d'inondations et une hausse du niveau des mers. Les températures moyennes ont déjà crû d'environ 0,7 degré au cours du XXe siècle."