Donc hier, je suis allé Voir Cyrano de Bergerac à la Comédie Française. C'est donné en alternance dans la salle Richelieu, fort jolie au demeurant. Bon, si t'aimes par le bordeaux et la dorure, oublie.
Moi le théâtre, j'y vais pas trop, pas assez, malheureusement. Je me rends plus souvent à des concerts, des opéras ou des spectacles de danse. Même si j'aime pas tout...
En plus, j'avais pas lu le livre. Ni vu le film. Donc je découvrais. Et bien je dois dire que je ne regrette aucunement ! Si j'avais lu la pièce, je pense que je ne n'en aurais pas capté toute la saveur, qui était ici à mon sens, rendue de la plus belle façon.

Le début est assez déroutant, un écran au dessus de la scène propose des images d'anciens acteurs ayant joué Cyrano, on entend parler de Jean Piat, de d'Ormesson, de d'Estaing, etc.
En plus c'est nul, Cyrano est même pas là.

Seulement quand il apparaît... ce sont les autres qui disparaissent !!!
Ce monsieur Vuillermoz, je ne le connaissais ni de fève ni d'avant, mais j'ai été scotché par sa prestation. Il est partout, court, saute, vole, poétise, hurle, crie, murmure, brette, caresse, écrit...
Il tient la pièce à lui tout seul. On a l'impression qu'il pourrait jouer tous les personnages à la fois. (Faudrait juste qu'il puisse enlever et remettre son nez.) Mais quel nez ! Celui de Cléopâtre, mais... plus !
Françoise Gillard est une Roxane douce, sensuelle, jolie fille en plus, et qui vit son texte d'une façon délicieuse et charmante. Sa duègne, Anne Kessler pétille tout ce qu'il faut.
Les décors sont très agréables, offrant des passages souterrains et des portes isolées séquençant bien l'espace, les costumes sont parfaitement représentatifs de l'idée que l'on peut se faire des différentes classes de l'époque, et la mise en scène est un écrin magnifique pour ce joyau de texte.

Je pourrai développer sur la prouesse de Cyrano, dire que j'ai eu du mal à comprendre les répliques de certains acteurs, mais je préfère garder ces quelques détails pour moi, vous n'avez qu'à aller voir la pièce.
Vraiment, si vous avez la chance de trouver une des quelques rares places encore disponibles, n'hésitez surtout pas, je vous garantis un excellent moment.