Ben oui, savoir qu'on va être obligé toute sa vie de casser du bougnoul, du bicot, du rom, du niacoué ou de l'étudiant, ça donne pas forcément envie. Pourtant, les gens qui intègrent ce corps de la police savent bien à quoi s'attendre. C'est p'tet pour ça que les tests de QI font pas partie des épreuves de sélection.
Récemment, ces braves soldats de la république ont pu montrer tout leur charisme et toutes leurs capacités de négociation à Cachan.
Il y a eu l'expulsion du plus grand squat de France en fin de semaine dernière. Oh, il y avait bien peu de journalistes. Période de congés sans doute... Ou copinage éhonté plus probablement.

Alors, vous les CRS, vous qui avez su avec des centaines de collègues rétablir l'ordre dans cette population hostile constituée quasi exclusivement de femmes et d'enfants, vous qui avez dégagé les habitants de cet endroit sans leur laisser le temps de prendre leurs affaires, en les faisant sortir bien en file indienne avec juste un sac en plastique à la main, vous qui avez (par exemple) refusé pendant de trop longues minutes qu'une femme rentre - dans le blockhaus créé pour l'occasion afin d'empêcher que les manifestants s'approchent - alaiter son enfant, vous qui avez balancé par la fenêtre tout ce qui vous tombait sous la main - dont un landeau sur la gueule d'une copine, vous qui avez bien trié les détenteurs de papiers en bonne et due forme et les autres, vous qui avez refusé que des résidents puissent retourner chercher des médicaments ou de l'argent dans leur 'palace', vous qui avez refusé tout ça - plus tout ce qui n'a pas été vu - en répliquant inlassablement : "c'est les ordres", j'espère que vous avez bien dormi après.
Sans doute mieux que les explusés...
J'imagine la dilatation de vos pupilles et le filet de bave au coin de votre bouche quand vous avez raconté tous ces actes héroïques - avec force détails j'espère - à votre femme, à vos enfants surtout, en rentrant chez vous le soir.
Mais sans doute arguerez-vous du fait que c'est secret-défonce, et que cela ne doit pas être relaté, raison pour laquelle vous n'aurez peut-être parlé de rien.
Faisez quand même gaffe en vous rasant le matin, des fois quand on a du mal à regarder la glace (si tant est que cela puisse vous arriver un jour), parfois on se coupe...