Concernant le planter de bâton, il y a plein de choses à savoir, que maintenant je sais, ignorant que j'étais jusqu'alors. Soucieux de vous faire partager les fruits de mon apprentissage, je suis à présent en mesure de vous dire ceci :
- le planter de bâton ne se fait pas n'importe où, ni n'importe quand. Enfin, pour les plus... couillus ?, c'est vous qui voyez. Il faut que le terrain soit propice.
- le planter de bâton demande de la souplesse, et de la coordination. Il demande également de pouvoir réaliser des flexions, ainsi que des extensions. Le moment choisi pour le planter de bâton doit avoir été calculé avec soin. Trop tôt, on se déséquilibre, et trop tard, ben tout est fichu, on s'est répandu... dans la neige.
- le planter de bâton s'effectue à des endroits bien précis. La meilleur technique consistant à planter le bâton dans une bosse, et à se laisser ensuite glisser dans le sillon tracé. Je sais pas si je me fais bien comprendre...
- le planter de bâton s'effectue également en fonction de la vitesse que l'on a. Rapidement si l'on va vite, et plus lentement si l'on prend son temps. Mais là c'est à chacun de voir, et de ressentir les sensations. Sachez juste que quand on est en piste, plus c'est long, plus c'est long...
- le planter de bâton, moi, je débute, mais je sais des âmes charitables lectrices de ce blog qui sauront apporter les compléments que j'ai sans doute oubliés...

Par contre, faisez gaffe les gens à pas avoir de propos à double sens ici hein, tout écart sera immédiatement sanctionné vertement.
Ou pas.