Il faut dire tout de suite que cette note sera éditée. La comtesse me semblant très mystérieuse ce matin, je vais devoir me pencher plus longtemps que d'habitude sur le problème. Ne voulant pas mettre la moitié des phrases en italique afin de passer le moins possible pour un con (même s'il est déjà bien tard) je vous proposerai ses perles quand j'en aurai compris quelques-unes de plus. Bref, je sens que je vais être utile professionnellement ce matin moi...

 

[edit de 9h45 environ]

voila, voila...

"Les potins sur la palme durent (1). Mondains qui dérangent et stars non cadrées (2). Pendant que des gueux s'ébranlaient (plus vite s'ébranlent les besogneux) et que des starlettes indigentes et pulpeuses montaient sur les marches en serrant les dents, les jurés tardaient à palmer des stars compassées (4+1). On en a vu délibérer des heures (1) ! Lu : Ventouses à Tanger (1) et Foire du Boutre (1). S'agit-il de ventouses sans toile et du Tanger des dures luttes (2) ? Raffarain nous réserve quelque basse fadaise (1). Des imams rêvent de beurs sans fadaises (1). Il faut une bonne troupe pour pratiquer le handball (1). Et des cracks pour aller au but (1). Des fliquettes tapent (1). Lutte sans pardon (1). Quête au Québec (1) : débauches d'organismes et de coeur avec des humanistes pleins d'honneur (2). Felipe-passion (1). Ouï à la noce où il y avait zéro tapa* (1) : Letizia, la fière altesse (mouarf), fait toujours des piges mais maintenant elle peint (2). Peu d'ibériques s'taisent (1)."

* tapa : amuse-gueule espagnol.

Bon, il m'en manque deux, j'ai honte... En voici tout de même 27 au total. Donc bonne chance à toutes et tous !!