bon alors c'est très simple :

vous rentrez d'une semaine de vacances passées à la campagne à travailler au noir (mais surtout au blanc, Muscadet quand tu nous tiens), avec la tête dans les feuilles de chataîgniers, et le foie laissé à l'hosto là-bas en soins intensifs. Vous prenez un petit apéral avec votre coloc que ça vous fait plaisir de la revoir, en vous disant qu'il ne faut en outre (et je pèse mes mots) pas céder à un sevrage trop violent. Arrive une copine, vous dînez tous les trois, sympatoche jusque-là.

Un peu plus tard, téléphone une autre copine qui est un peu fatiguée. Elle précise au bout d'un moment ayant appris votre présence qu'elle viendrait bien, mais que de toutes façons vous êtes quelqu'un de pas drôle et que donc elle refuse l'obstacle. A ce moment-là, vous prenez le téléphone un brin énervé, en lui expliquant qu'elle n'est qu'une ingrate, que si vous étiez un mec drôle cela se saurait depuis longtemps, etc. Vu que le rosé coule à flots, vous lui stipulez que loin de laisser se tarir le flot, vous allez donc faire en sorte d'innover et essayer d'être un peu rigolo. Vous prenez pourtant des risques sachant que votre foie est à 320 bornes plein sud, je le rappelle... Elle se décide alors à venir vous faire un petit coucou.

Une des filles présentes envisage alors de vous mettre un nez rouge, histoire d'essayer de tenter afin de faire semblant de donner le change. T'as un nez rouge chez toi ? Non, moi non plus. Germe alors dans l'esprit d'une des deux une idée qui ne peut germer que dans un esprit féminin : remplacer le bon vieux nez rouge plastique en vente dans toutes les bonnes boutiques Pinder par du... maquillage !!

Sentant alors venir l'arnaque à plein nez, vous vous dites qu'incessamment sous peu voire avant, il va vous arriver plein d'ennuis. Vous tentez donc en vain d'expliquer qu'il est maintenant tout de suite l'heure d'aller : fumer un clop (oui, clop est masculin, n'en déplaise aux ceusses qui disent une clop), faire pisser votre poisson rouge que sinon il en fout plein dans le bocal, faire faire des vocalises à votre koala nain qui a un tour de chant prochainement, prendre votre première leçon de ski nautique, etc. Las, vous vous retrouvez assis sur un coin de canapé en vous disant que le mieux est encore de fermer les yeux afin de ne point prendre trop de crayon dans l'oeil.

(Je passe rapidement sur les misères endurées, couleurs qui tiennent pas, fait que la barbe gêne le passage du crayon - oui, je sais pour le nez rouge, pas gênant la barbe mais... - maquillage qui pue (comme tous les maquillages d'ailleurs), etc.)

Dans le cas présent lorsque cela vous arrivera, oui vous, celui au troisième rang qui rigole, prenez bien soin de ne pas trop vite vous regarder devant une glace afin de garder un soupçon de moral, et lorsqu'inévitablement, vous irez ouvrir à la nouvelle arrivante, essayer de prendre un air serein en faisant mine que rien.

Vous vous entendez dire, alors que l'heure est déjà bien avancée, que pareil chef d'oeuvre ne saurait rester inconnu, et vous acceptez donc avec un grand sourire (en fait c'est facile) d'aller boire une mousse dans un troquet parisien. Lorsque le serveur se foutra de votre gueule en vous voyant arriver, expliquez-lui ce que vous voudrez, moi j'ai rien trouvé, et pis je vous ai de toutes façons déjà bien assez aidé à avoir l'air con. (pour l'herpès, faut voir ma coloc, c'est son métier au labo).

Là évidemment, vous allez vouloir voir des preuves de tout ceci. N'étant pas plus que cela porté sur l'importance de mon image, et ne pensant pas pouvoir avoir l'air plus bête qu'hier soir, je ne vois pas d'inconvénient à en fournir céant, de ces sus-nommées preuves.

Je ne crois pas non plus pouvoir être reconnu dans la rue (ben vi forcément, avec deux litres de démaquillant on fait partir ce qu'on veut) sans mon nez rouge plus, car c'est un nez rouge plus, vous ne trouvez pas ?

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Rigole pas si fort, ça m'donne mal de tête

*se demande si c'est parce qu'était pleine...*