pendant les travaux (décrits dans le titre et qui vous serviront d'échauffement), le spectacle ne s'arrête pas. La Comtesse est même venue me visiter - ce qui m'apporte d'ailleurs plus de profit que la vierge mais bon...

De son album, elle m'a donc proposé ce jour :

"Le Raff' appâté (1). Comment perdre sa calotte en se grattant la panse (1). Depuis qu'il a vu Berlu animé parlant de Lombards et de pratiques ducales (2), Raff' panique sans calotte et rêve de fêtes saintes (2). Il fantasme sur les mots 'sondeur' et 'férié' (1), et glisse à Chichi : je hais les niches de votre Fillon (1). Il parle aussi de la Vierge au ministre muselé (1). Monsieur le curé, votre pinot a coulé sur vos vitres (1). Le prêtre opine devant les vitres (1). S'agit-il d'un gros cochon plein de liasse (1, et bon appétit...). Aurait-on lu Perceau dans le Télégramme de Brest (1), qui titrait dans son édition du 14/10 : Un grand pas pour la Chine (1). Un procureur : Aimez-vous voir le tennis, Juppé (1) ? Il venait d'évoquer un 'faux pas sans aucune concussion (1). Une chargée de mission, cogneuse sans galant, cherche des oeufs pour Bédier, et parle de calotte à Copé (3).

Ben en v'la encore 21 les gens !!! Bonne chance à toutes et tous.

*fait du contrepet alors que bossent certains, dont...*