Madame,
Vous avez bien voulu prendre de votre temps (que j'imagine beaucoup plus précieux que celui de bon nombre – voire de la totalité de vos congénaires) pour alerter les services de Joe Dalton. Ce dont je ne vous remercie pas vraiment trop.
En effet, votre mari a été retenu contre son gré, disons le clairement, il a été pris en otage (c'est à la mode dans les médias la prise d'otages. Je sais pas ce qu'en pensent Bétancourt, Carton, Fontaine, Chesnot, Malbruno et consorts de cette terminologie, mais passons...) pendant toute une nuit (ouahou !!) et vous êtes restée sans nouvelles durant tout ce temps. (Vous m'excuserez si je digresse beaucoup pendant ma prose, mais c'est parce que j'ai un peu mal en fait...). Donc vous avez été inquiète, ce qui est bien compréhensible. Ces terroristes (disons les choses clairement – je me demande d'ailleurs si c'est pas eux qui ont bousillé les lignes de TGV (vu que c'est pas Coupat mais passons encore)) sont des brutes sanguinaires, et trouvent ça drôle de terroriser une famille durant toute une nuit. Ce qui est inacceptable dans votre missive et sur quoi je vous suis totalement, c'est sur le fait que votre époux a reçu des menaces physiques concernant son entourage, vous même, vos enfants, etc. Quel que soit le désespoir de ces gens, cela ne peut être toléré.
Soyez sans crainte, notre mini va prendre des mesures, pondre une loi qui fera diversion, et vous pourrez dormir rassurée en sachant que tous ces bouchers dormiront bientôt en prison. (Quelle connerie d'avoir fermé Cayenne...)

Maintenant chère dame, tu vas arrêter de te foutre de la gueule du monde deux minutes, et essayer de secouer le petit pois grain de cumin qui te sert de cervelle, en essayant huit secondes (si possible) de ne pas penser qu'à ta gueule. Oui, je suis passé au tutoiement, mais c'est parce que je t'emmerde !!!!!

Vu que t'as pas voulu dire dans quelle boîte bosse ton homme (quel courage dans la délation, j'aime ça !!) on va dire que c'est chez Cater ou équivalent (paske des équivalents, en ce moment, figure-toi qu'il y en a plein ! Tu savais pas ?)
Donc tu es inquiète, soit, ton mari a été menacé et je trouve ça toujours aussi nul, j'en conviens de bon gré, mais je vais te proposer un petit jeu, paske même en temps de crise, faut pas perdre le moral.
Le petit jeu consiste bêtement à changer de vie (y a pas une émission à la téloche qui propose des trucs comme ça ?) avec la femme d'un de tes terroristes.
A l'heure actuelle, ton mari a été retenu une nuit, bon. Haut cadre dans une grosse multinationale, il doit avoir un petit salaire qui vous permet de finir le mois. Je n'ai pas entendu parler dans ton missile ta missive qu'il avait perdu quoi que ce soit dans l'affaire, à part une nuit de sommeil.
La dame dont tu vas prendre la place, elle travaillait avec son mari dans la même usine mettons. C'est courant ça non ? Des bassins d'emploi un peu en cours de désindustrialisation, seulement quelques grosses boîtes qui drainent tout l'emploi, t'as dû écouter Pernaud te raconter ça.
La dame, dans le plan social concocté en collaboration avec ton mari (paske ces salauds de syndicalistes, ils retiennent surtout les gens qui sont concernés dans leurs emmerdes, allez, avoue que j'ai raison), elle bossait à la chaîne, en 3X8 pour un p'tit SMIC. Son mari idem. Mais la rentabilité en a pris un coup dans l'aile, et il faut déplacer l'usine en (choisis toi-même le nom du pays dans la case laissée vide ............................). La dame, ainsi que son mari, ils sont jamais allés dans ce pays, leurs enfants (le même nombre que toi dis donc – c'est plus pratique pour échanger les places), ils se disent que c'est pas une bonne idée, et ils veulent pas. Tentatives de négociations avec le boss (et p'tet ton mari), échouage comme d'hab, grève, et on en est là.
Donc la dame et son salaud de mari preneur de colombes en otage, il sont futur chômistes. Au Pôle Emploi, on va leur expliquer que retrouver dans le coin un truc équivalent, ça va être dur, mais que si ils sont prêts à déménager, ils leur rembourseront leurs billets de train pour aller à des entretiens d'embauche à plus de 100 kms de leur domicile (la mesure a peut-être évolué, je travaille plus dans ce milieu depuis un petit moment). Forcément, comme ils savent qu'ils pourront pas vendre leur maison vu la conjoncture, qu'ils ont quand même tissé un minimum de lien social localement, ils sont un peu dans la panade. Tu arrives à comprendre ça ou c'est un peu dur ?
Donc les vacances qui étaient déjà courtes passeront à inexistantes, le frigo sera un peu moins rempli, (mais l'amour et l'eau fraîche, déjà, c'est pas mal non ?), etc.
Et bien c'est cette vie de rêve-là que je te propose !!!

Maintenant petite madame, tu réfléchis (si tu peux), en te demandant quelle situation est la plus favorable. Ta vie actuelle, avec une nuit de sommeil gâchée (et des menaces débiles) ou ma proposition.

Je te souhaite une bonne nuit prochaine.

Tu as aussi le droit d'envoyer un deuxième courrier, en disant que tu as honte, et tu as du mal à te regarder dans une glace. Moi c'est ce que je ferais après un coup pareil...