Le gouvernement veut interdire l'association Euskal Herriko Laborantza Ganbara (1440 membres donateurs, 10 salariés), qui défend l'agriculture paysanne et durable en Pays Basque.

L'association se met à travailler et à faire ce qu'aurait dû faire la Chambre d'Agriculture du Pays Basque si le gouvernement l'avait créée : développement de systèmes autonomes et économes, développement de circuits courts de commercialisation, promotion de pratiques culturales moins consommatrices en engrais et en pesticides, politique visant à favoriser la transmission des fermes à des jeunes (et non leur concentration progressive).

Le succès est impressionnant. Paysans et population locale adhèrent massivement à la démarche.

Mais l'Etat ne l'entend pas de cette oreille. Pour lui, cette association fait de l'ombre à la Chambre d'Agriculture officielle et au projet planifié pour l'agriculture en Pays Basque, à savoir réduire et concentrer considérablement le nombre d'exploitations (« Il faut choisir entre être nombreux ou heureux » dixit un Président de la Chambre d'Agriculture des Pyrénées-Atlantiques).

Malgré tout cela, le jeudi 29 janvier 2009 à Bayonne, à la suite d'une plainte officielle du Préfet, l'association et son Président, Michel Berhocoirigoin, seront traînés devant le tribunal correctionnel : au delà de la peine risquée (un an de prison ferme et 15 000 euros d'amende), c'est carrément l'interdiction de l'association qui est en jeu.

Signez et diffusez la pétition

Assemblée Générale de la Campagne de Soutien de Laborantza Ganbara ouverte à tous et à toutes!
Samedi 13 décembre -10h00 - tous et toutes à Ainhice-Mongelos

Les cons, les cons, les cons !!!