Alors voila, la situation en est là. Petit point d'étape. Accroche-toi à la rampe, parce que c'est un peu surréaliste en ce moment.

- Installation : Je vais pas trop détailler, vu que même en expliquant tout, personne comprend rien. D'une façon assez synthétique quand même, la SAFER se réunit aujourd'hui pour décider de l'attribution de la ferme des Mureaux, qui m'occupe depuis déjà pas mal de temps (avril-mai). Elle a tranché contre nous en première lecture, je suis donc allé voir la sous-ministre aux pâquerettes pour qu'elle intervienne, mais je ne pense pas que ça suffise. En plus, le Préfet des Yvelines a déclaré que la ferme entrait dans le cadre d'une ZAD (zone d'aménagement Différé). En gros, et si j'ai à peu près compris, la SAFER va vendre le bien à la Région, imposer le céréalier et les deux maraîchers, puis quand l'AEV va vouloir signer l'acte de vente devant notaire d'ici à la fin de l'année, l'EPF des Yvelines, devrait se manifester en disant qu'il préempte, annuler la vente et garder le bien par-devers lui pour en faire (un jour peut-être) du logement social. En plus, l'EPF a 14 ans pour décider de faire quelque chose de la ferme, tu vois qu'on est pas couchés ! En sachant que ça doit être du logement social pour grenouilles, vu que la moitié des terrains est en zone inondable. Mais on va quand même pas s'embêter pour si peu hein !

- Entreprise : ça vivote, ça vivote, voire ça coule doucement. Je devrais avoir mon label bio d'ici une quinzaine de jours, vue que ces feignants gentils auditeurs de chez Ecocert sont très peu nombreux et n'ont pas pu visiter la savonnerie avant aujourd'hui aussi. T'as vu s'il s'en passe des trucs pour ton anniv ? Mais comme j'ai toujours pas de terres dignes de ce nom, je ne peux pas accueillir de visiteurs comme je le voudrais et donc ça patine.

- Etoilon : lui il va très bien. Il ne marche pas encore, mais ça devrait pas tarder. Il fait déjà de la barre fixe avec la porte du four, donc tous les espoirs sont permis ! Sa mère va pas trop mal non plus, mais le patinage pas trop artistique du sujet précédent la stresse.

Bon, je te tiens au courant des derniers événements de la journée. Et comme disait ton mari : Porte-toi bien, je paierai le médecin !