Alors oui, bon, ça va peut-être vous écorner un peu l'ego au départ. Et puis quoi, ces décroissants ? Les partisans de la lampe à huile et des cavernes ? Pouah, quelle connerie !
Alors le coup de la lampe à huile, même Juppé l'a fait, si pour dire si c'est une réussite... Mais sinon, vu qu'on n'a pas le choix, que l'uranium il en reste pour 70 ans et que le pétrole sans doute moins, soit on va dans le mur (que chacun essaie de peindre en vert - p'tet que ça fait moins mal ?), soit on essaie de le contourner.
Et là, ça essaie de faire prendre conscience de la vitesse, et donc de l'utilité de ralentir avant de toucher le mur. Le constat est implacable, vous n'en sortirez pas indemnes. Ou alors c'est que vous êtes économiste, et là, forcément, il est trop tard...
C'est assez surprenant de se sentir aussi en phase avec les propos d'un bouquin. Tu te dis : putain, mais j'aurais aimé écrire ça, sans en changer un mot (sauf les tournures un peu compliquées que je suis pas capable de les écrire). Mais pour ce qui est des idées, des propositions, se dire qu'il y a enfin un mec (ou une nana mais là en l'occurence c'est un mec) qui pense comme soi, ça fait oublier plein de soucis et permet de croire encore (un peu) en l'avenir. Surtout que lui, même si son bouquin sera sans doute peu lu, il a une aura médiatique largement supérieure à la mienne...

La décroissance m'intéresse tellement depuis quelques mois, que je crois que cela va devenir le thème principal de ce blog.
Je pense que les objecteurs de croissance ne sont sans doute pas nombreux à avoir un blog, donc raison de plus pour que j'essaie d'être un de ceux-la. (Et puis je me suis toujours pas remis du coup de l'écocompacteur...). Alors ce sera mladroitement, naïvement, mais si possible objectivement. Et oui, des idées, j'en ai plein la tête à ce sujet, je vais certainement dire des conneries, mais je demande justement à être non pas jugé sur mes propos mais contredit d'une manière argumentée qui me permette d'avancer.
Bon, dans la vraie vie, vu que personne ou quasi lit ce blog, les contradicteurs se feront rares, voire inexistants, mais c'est pas grave, vous pourrez pas dire que je vous ai pas demandé d'intervenir.
Pis de toutes façons, merde.