étonnant de la part d'un président pourtant si populaire et piédestalé (piédestalé si je veux d'abord) que de proposer la mise en place des franchises de santé un 31 juillet...

C'est bizarre, mais quelqu'un qui n'aurait pas la conscience très très tranquille (bien qu'il revendique une "rupture" à tour de bobines de caméras), s'y prendrait de la même façon non ?

Quel connard, quel petit, quel miasme !