Samedi soir finissait la première phase du Djambalaya Tour.
Maintenant, le spectacle part en tournée en France, et reviendra à l'Olympia.

Alors bon, j'ai réalisé un des rêves de ma vie : voir Eddy sur scène. C'était mon cadeau de Noël, donc je vais pas cracher dans la soupe, la soirée n'était pas nulle, j'ai au moins fait ça.
Pour le reste, y a pas grand-chose à dire. Deux trois trucs quand même :
1 - un ingénieur du son, ça peut prendre du galon...
2 - Je m'attendais à quelque chose dans le style de Mr Eddy à Bercy en 2001, mais ça ressemblait plutôt à du Eddy... Barclay 2007 là.
3 - Le spectacle servait surtout de promo à son dernier album (comme toute tournée, sauf que là c'est vraisemblablement la dernière, alors il aurait pu faire plus de tubes), et vu qu'on comprend rien à ce qu'il dit (il est pas aidé par le batteur quand même) si tu connais pas les chansons c'est mort.
4 - Il maîtrise l'utilisation du prompteur mieux que Chirac (avec ou sans lunettes) mais ça fait tiep' de constater à quel point il le consulte...
5 - J'aime pas la guitare (désolé vieux), et là y a eu que ça... Donc on entendait à peine les deux pauv' riffs de trompette-sax qui se battaient en duel, les arrangements ont pas bougé d'un iota depuis Bercy, les chorus écrits sont invariablement les mêmes, bref.

Bon ok, ça fait cinq trucs. Donc je vais plutôt vous parler du match de rugby, parce que j'ai souffert autant, mais pour la bonne cause !

Mouais, j'ai dans l'idée que ça intéresse personne, pis les anglais ayant perdu, on va faire ça sans fleurs ni couronnes...