On ne nourrit pas l'âne pour l'effort qu'il vient d'effectuer, mais pour celui qu'il va accomplir.


Si ce n'est pas un proverbe, cela a au moins le mérite d'être vrai...