Recette découverte à Embazac, et qu'elle est très bonne.

Il faut une cocotte (non, pas le truc qui pond les oeufs, la gamelle qui sert à cuire à la vapeur) avec un peu d'huile au fond, du chou blanc (enfin le truc rond bien serré qu'une fois tout éventré on sait plus quoi en faire), quelques patates mais pas trop, des carottes et des navets pareil, du lait, du feu sous la cocotte mais pas tout de suite, des saucisses style morteau ou montbéliard, et voila.
Prenez un chou et coupez-le en deux. S'il n'avoue toujours pas, dites lui que vous appelez Sarko et effeuillez-le sadiquement. Quand vous en avez déjà bien autopsié la moitié, vous vous apercevez que votre cocotte est pleine. Gardez le reste pour une prochaine fois...
Pour un demi-chou, prévoyez trois ou quatre patates, deux carottes et trois navets. Enfin ces indications sont là à titre purement indicatif (comme leur nom l'indique). C'est ce que j'ai mis la dernière fois, mais faisez comme bon vous semble.
Quand votre cocotte est pleine, tassez bien le chou (au pied s'il le faut) et vous vous apercevez qu'il reste de la place. Profitez-en pour glisser subrepticement les patates, carottes et autres navets coupées en gros morceaux, puis vous déposez les saucisses dessus.
Pour la quantité de saucisses, ben vous voyez en fonction du nombre de repas ou de convives, je vais pas vous mâcher tout le boulot non plus !
Avant de fermer la cocotte, ajoutez 20 à 25 cl de lait (d'ânesse si vous avez, mais c pas facile et au prix du litre de lait d'ânesse, ça fait snob si on n'en a pas sous la main à produire soi-même).
Puis vous faites cuire un bon quart d'heure.
C'est tout.
Bon, vous allez gueuler la première fois, parce que ça a tendance à attacher un peu au fond. Bénédicte avait bien un truc pour que ça attache pas, mais je me souviens plus. P'tet que le lait d'ânesse à lui seul faisait que ça attache pas, ça a tellement de vertus ce truc...
Mais c'est si bon que j'en ai pris mon parti, et que je nettoie ma cocotte de bon coeur quand même après.


Nota : pour un plat de Saint-Valentin, d'une c'est pas la meilleure idée possible à mon sens, et de deux c'est trop tard. Mais pour une autre fois, ça l'fait.