Ce week-end, nouveaux concerts. Le samedi, octuor de Schubert par les solistes de l'orchestre de l'opéra de Rouen. La violoniste solo était carrément bonne... Enfin avec son violon. Pour le reste, j'en sais rien.
Par contre, encore un orchestre français qui a viré sa cuti et joue du fagot... Le dimanche, concerto pour violon de Mozart et l'Héroïque de Beethoven. (la troisième symphonie pour celles et ceux qui ne savent pas).
Alors bon, ça reste un moment agréable, mais pas de quoi se lever la nuit pour autant. Encore que de ma place, j'ai découvert des parties dans la troisième symphonie que je ne connaissais que partiellement (3ème partie de cor, 2ème partie de clar, etc.). Mais rien que pour le chef d'orchestre, ça mérite un billet.
J'en ai déjà vu des gugus se la péter devant des musiciens en faisant l'albatros mazouté (sans doute pour s'attirer les bonnes grâces des spectateurs qui croient que plus on secoue la tête plus on a compris), mais là, je pense que j'avais jamais atteint ce niveau. Le gonz' ne servait absolument à rien. de rien. de rien... Un moment, je me suis même demandé si il faisait pas les sous-titrages en langue des signes tellement ça collait pas avec la musique ! Mais en fait non, puisqu'il n'y a pas de livret dans la troisième de Beethoven...
Ah ça, pour faire le beau, y avait du monde... Heureusement que les musiciens connaissaient leur partition. A un moment j'ai été obligé d'arrêter de regarder, il me filait le mal de mer.
Enfin avec les yeux fermés, la houle s'estompait et ça jouait bien.
Mais les zicos ont quand même un sacré mérite...