Désolé, mais fallait pas m'en donner l'idée...

Vendredi soir donc, nous étions à Carrouf Bercy 2. C'est toujours aussi agréable et accueillant cet endroit soit dit en passant... Mais bon, faut bien manger. Sauf que !
Sauf que ces magasins-là, c'est fait pour des gens bien de chez nous. Moi on se fout de ma gueule parce que - mais c'est certainement vrai, je fais des courses de mec (encore que je sais pas trop ce que ça regroupe comme concept des courses de mec), mais mon étoile pour sa part était bel et bien dans l'embarras. Jamais je ne l'avais vue scruter avec autant d'attention les compositions des différents articles qu'elle mettait dans le charriot. Souvent je l'avais vue gesticuler et hurler contre des tas de trucs dans ces attrape-couillon, mais jamais comme ça.
Il faut dire que cette fois, elle s'était mis un obstacle supplémentaire : la venue de ses amis indiens. Ces indiens-là, ils sont comme les vaches sacrées : ils mangent que de l'herbe ! Enfin j'exagère, mais à constater la difficulté que constitue la prévision de repas pour eux, je ne suis pas très loin.
Déjà, la viande, t'oublies. Ben ouais quoi, ces pauv' tites bestioles... Veau, vache, cochon, pas d'ça chez nous eux !
Le poisson, on n'en parle pas non plus. Evidemment, ça a été vivant ces trucs-là, alors pas touche.
Les oeufs ? Non mais vous n'y pensez pas ? ça aurait pu être vivant un jour !!! Non mais imaginez ces pauvres petits poussins qui ont été privé d'être couvés de façon honteuse par les géants de l'agroalimentaire et qui sans ça auraient pu grandir pour devenir des...
Pardon ? J'en fais trop ? Ok...
Enfin bref, deux plombes pour remplir un charriot à moitié, en se disant que de toutes façons faudra forcément y retourner...
Alors Monsieur Carrouf', sois gentil, prévois un grand grand grand rayon spécialement pour les mal-voyants, mal-mangeant, végétaliens. Au pire, vend des sacs d'avoine en direct !!
Ah c'est pas gagné le rapprochement des peuples...
Si l'Inde déclare pas la guerre à la France dans les deux prochains mois, j'y serai pour beaucoup.
Ou pas.