A la fin du récital, un journaliste lui a demandé :
- Comment vous pouvez jouer du Beethoven quand des gens ont faim ?

Ce à quoi le pianiste a répondu :
- Quand je leur joue du Beethoven, ça leur change la vie...