En ce début d'année qui approche à grands pas, je vais pouvoir retourner faire un séjour plus long dans la maison du bonheur, dans cet endroit dont j'ai déjà parlé dans ce précédent billet.
Cette fois-ci pourtant, il ne s'agit plus de simple visite (ni de prison, faut arrêter le Monopoly tous hein !), mais bel et bien d'un stage dans le cadre de mon bac pro, avec rapport à faire, puis à soutenir etc.
Pourtant, j'en rêve déjà, séjour de travail ou pas. Revoir tous ces nanous, m'en occuper enfin par moi-même, et puis les gens qui font vivre cette exploitation dans cette si belle maison...
Je vous raconterai, sauf si je suis trop heureux.