Non, ceci n'est pas une crise égocentrique. Juste qu'hier soir se produisaient (entre autres) Alter Echo et puis Basta...

Pour les premiers, conditions difficiles. Beaucoup de bruit, du vent, un basson inégalement amplifié, un son général assez fouillis, des paroles apparemment trop peu compréhensibles ; pas sûr que ce soit une option à reconduire, les productions en extérieur. A titre perso, ce concert représente néanmoins ma meilleure prestation en public.

Pour les seconds, conditions difficiles également. Moins de bruit, autant de vent, et quelques gouttes qui te font penser à chaque morceau que c'est le dernier. Musiciens d'inégal niveau selon moi. Concernant les voix, les timbres de la chanteuse et du chanteur dans les pièces à faible accompagnement étaient délicieux. Dans les morceaux avec la section de cuivre, on n'entendait plus rien.

Sentiment d'un manque de finition dans les deux cas. A réécouter dans de meilleures conditions pour les seconds. A rejouer dans de meilleures conditions pour les premiers

Ces émotions ayant donné soif, retrouvage d'une petite bande à la Pompe à bière. Festival de croquis. Pas pressés de rentrer se coucher. Ben vi quoi, y avait pas l'feu ! Si ? A côté ? ah oui, c'est vrai...