Hier soir était programmé Momo. Mais une collègue a proposé un concert afro. Mozart s'est retrouvé au placard, et nous accoudés dans un bar. "La Scène" rue des Taillandiers, boîte à concert qui le fait, accueillait ghetto blaster, groupe afro jazz reggae à ses heures (groupe certifié sans virus).

Par contre, musique à donf' et ça c'était moins bon (arrêtez de chercher les rimes, y en a plus). Sinon, ben ça joue grave. Ils sont plus tous jeunes, mais ils ont bien fait de reformer leur groupe. (Pour mémoire, ils ont tourné dans le monde entier dans les années 80, puis ont fait une carrière chacun de leur côté, avant de se reformer là. Ils ont un peu recruté également. Et ça joue.)

Sinon, dans une armoire réfrigérée, des vodka glacées, délice d'elle. Alors bon, on a tenté. De d'une ça coûte un oeil, de deux c'est pas délire, et de trois pour se prendre une cuite à ça, faut être riche ET avoir du temps...