bah pour cet aprèm je suis pas certain, mais je crois bien. J'ai fait des choux à la crème avec grand-maman.

Tout d'abord les choux (la pâte en fait) : prenez 125g de farine, 100g de beurre, 4 oeufs, 3g de sel, 25 cl de flotte, 15g de sucre.

Mettez dans une casserolle la flotte, le sel, le sucre et le beurre. Quand tout est bien fondu (surtout le beurre évidemment), rajoutez hors du feu la farine en une seule fois, touillez avec vigueur (si vous êtes seul, armez vous de courage - en vente où ça peut). Quand vous avez bien mélangé, remettez au feu un chouïa pour que ça transpire. (Oui, mais c'est la canicule...) Ensuite, ajoutez les oeufs un par un en veillant à mettre le suivant quand le précédent est bien incorporé. Comme vous êtes prudents, vous aurez pensé à allumer votre four à feu moyen. Prenez la plaque que vous aurez également pensé à sortir avant de vous cramer les doigts inutilement la première fois, et posez des noisettes de pâte avec une petite cuiller sur du papier sulfurisé. Enfournez vingt minutes et sortez les choux prêts à gaver (de ce que vous voudrez d'ailleurs).

Le secret ? le papier sulfurisé !!! sinon ça colle.

Mais au-delà des choux, c'était surtout le fait de passer cet aprèm du 24 décembre auprès des 82 automnes de ma grand-mère qui me plaisait. Le plus dur aura été de faire en sorte qu'elle reste assise. Je lui avais dit : "tu bouges pas, quand j'ai besoin d'un truc je demande, tu dis où c'est, et pour le reste on cause." Ben c'est pas facile de la faire tenir en place, mais tant bien que mal j'y suis arrivé.

Oh, si elle a pas dit quatorze fois qu'elle était contente,elle ne l'a pas dit une seule. Faudra que j'en cause d'elle. C'est bien de rendre hommage aux défunts, mais aux vivants c'est sympa également, et puis elle le mérite tant.

P'tet demain, ce serait pas mal au niveau de la symbolique. Mais des jours comme celui-ci, c'est déjà Noël pour moi, n'importe quand dans l'année.

Bisous à toutes et tous et joyeux Noël