et ben, si je m'attendais à ça !!! La semaine dernière, pour cause de bonheur intense au milieu de nanous, je n'ai pu rendre visite à ma si chère comtesse. Ce matin, tout penaud, je me rends à son chevet (j'lui avais apporté des bonbons, paske les fleurs c'est périssable, mais les bonbons c'est tellement bon bien qu'les fleurs... - tiens, ça sonne pas mal, sûr qu'il y a moyen de faire un truc avec ça), mais si elle n'est pas rancunière, elle n'en avait pas moins oublié mon infidélité. Et de m'égrenner seulement quelques contrepets pour me punir. Ah les femmes !!!

Donc cette semaine, c'est réduit à peau de chagrin (j'allais dire zob, me suis repris à temps...)

"soucis et radars, qui essuient pannes et coups de feu(2). Sarko prend le ton d'un censeur qui sait communiquer(1). Cette arpète en use des roulettes(1). Les facteurs sont plein de fric en tournée(1). Les douaniers fouillent les couettes(1). Sarko, pressé, secoue son staff(1) : Brûler avec un bel élan au feu rouge, c'est normal pour un ministre botté qui suscite PV et condamnés(3). L'infirmière rêve de mater Pompéi(1, ma préférée). Les buralistes se battent au niveau du tabac(1)."

*espère un jour trouver des contrepets autour des ânes ou de...*