Les titres auxquels vous avez échappé :
Le nez dans l'Ecluse.
Les Dey ont tourné.

pfff, c'eut été trop beau. Que j'vous rebrosse le tableau :

vendredi 21 décembre 2007 à 7h30. Comme tous les matins, je me pointe à la ferme. Mon maître jedi m'annonce au café qu'il a pris connaissance d'une ferme vacante, pas trop loin de chez lui. Les haras nationaux sont partis, et c'est libre depuis octobre. Le CG de Seine et Marne, propriétaire du lieu suite au leg effectué par la comtesse mescouilles du gland cherche à louer. Si je veux, on peut aller voir.
11h00 : on a fini de soigner les bestiaux, on file sur place. Le voisin qui est super sympa me fait visiter. Oh, c'est pas très grand : Une cour carrée, comprenant 4 bâtiments formant ladite cour. Une maison d'habitation (pas plus de 300 m² à mon avis), 40 box, une salle d'insémination, un labo, une très grande salle permettant l'accueil du public, 11,5 ha de prés clôturés en dur, le bonheur quoi. En plus c'est à louer, vu que c'est le souhait de la comtesse. Ce qui m'arrange bien, ça évite de sortir plein de thunes quej'ai évidemment pas.

Un appel au Conseil Général me permet de savoir qui contacter. Il faut en effet envoyer un dossier, et le meilleur sera retenu. Casse la tienne comme on dit, j'expédie mon document quasi tout près, après quelques retouches seulement.

Début janvier, je suis reçu par le mec du service du patrimoine, qui me représente tout en détail. 15 jours plus tard, nouveau rendez-vous avec le même sur site, pour que je lui montre ce que je compte faire de tous ces bâtiments. Moi dans ces cas-là, j'ai toujours plein d'idées, et tout est utilisé ou l'idée de transformation à effectuer est trouvée. Tout bien.

Il me dit que c'est Dey, le conseiller général du coin qui va prendre la décision, il est élu du canton, c'est lui qui est en charge de l'environnement dans le 77, il me conseille de le solliciter. Ce que je.

Rendez-vous avec le conseiller général, ainsi qu'avec la p'tite nana chargée de l'agriculture au CG. Mon histoire leur plait bien. J'ai pris connaissance de l'agenda 21, signé par le CG, et je pense être dans les clous. Le conseiller général botte quand même en touche, arguant que le dossier est technique et qu'il sollicitera des avis.

Pour info, voici la première action du premier des 16 engagements du CG via l'agenda 21...
ENGAGEMENT 1 : Encourager les acteurs économiques à saisir les opportunités du développement durable
ACTION 1
Favoriser une agriculture durable, créatrice de lien social
Favoriser l’émergence d’une agriculture qui renouvelle ses pratiques et ses modes de productions plus respectueux de l’environnement et plus responsables

J'ai monté tout mon dossier sur l'accueil de public, la visite de la ferme ouverte à tous, les activités à destination de personnes handicapées, etc. Si avec ça je suis pas pris, c'est à n'y plus rien comprendre. Je sais bien qu'il y a de la concurrence, l'éleveur de trotteurs derrière qui veut s'agrandir, un mec qui veut faire de l'insémination de bourrins, mais j'ai confiance quand même.

Début février, appel de mon maître de stage, qui me dit qu'il a vu le boss de la maison de l'élevage, et que ça pue pour ma gueule. Je passe quelques coups de fil, et en effet, je finis par avoir le besancenot en question. C'est pas le même style que le connu. Lui m'explique qu'en effet, mon projet a été mis au placard en second, vu que l'autre va faire naître plein de chevaux avec ses inséminations, son centre de collecte de paillettes, qu'il va faire les travaux de toiture, qu'il a besoin de deux vétérinaires à plein temps sur l'exploitation, etc.

Hier sur la route, coup de fil du mec du patrimoine, histoire de boucler la boucle, qui me dit que le CG a choisi "la continuité du service", que je l'ai donc dans l'cul qu'ils me cherchent autre chose tellement mon projet il est bien, mais qu'ils ont rien...

Donc effectivement, j'ai plus l'air d'un con que d'un bateau à voile. Déjà j'aimais pas les chevaux sans trop savoir pourquoi, maintenant je sais. Mon erreur principale, c'est d'avoir cru que le CG pouvait me filer un truc malgré leurs beaux engagements d'agenda 21. Ils sont comme les autres, et sont allés au plus offrant.

Je sais pas si je revoterai vert un jour moi...

Par contre ce dont je suis sûr, c'est que mon prochain steack tartare, il sera de CHEVAL !