Ce soir dans ma boîte aux lettres, j'ai reçu un appel pour endiguer la dernière saloperie sarkozyienne qui a cours, à la savoir la ratification du traité européen.
De là, je suis allé voir ce qu'en disait le Père Chouard, puis à cause du rapport d'Attali, je suis allé faire un tour sur décroissance.org. Voila pour mon petit surf du soir.
Sur le site de décroissance.org (en lien dans ma colonne), je me suis aperçu que le numéro de janvier de courrier international avait apparemment fait un carton, et que les articles liés au "Travailler moins pour gagner moins et vivre mieux" étaient disponibles en ligne in extenso.
Je ne les ai pas tous lus, je vais finir tout à l'heure, mais je voulais vous proposer le lien, afin que chacune et chacun puisse prendre deux secondes de sa journée pour aller lire tout ça. Et c'est ici que ça se passe.

Je pense exactement la même chose qu'un des rédacteurs, à savoir que tant qu'on se sera pas pris une bonne récession dans la tronche, un truc à plusieurs points pendant quelques années, on restera dans la merde. Sarko et la croissance ont un point commun (au moins, et la suite n'engage que moi) : Tant qu'ils ne se seront pas auto-détruits, on sera dans la bouse pas fraîche. (parce que la bouse fraîche, moi j'aime bien)
La croissance, ça permet de se torcher des inégalités en faisant croire à tout le monde qu'il peut y arriver. C'est d'ailleurs ce que Sarko a parfaitement compris, et dont il joue avec maestria : Mon gars, tu vas bosser plus, t'auras des sous, et tu pourras avoir tout ce que tu veux. Ce qui est bien évidemment faux, chacun pourra en convenir assez aisément. Il n'y a malheureusement pas de place sur terre pour que tout le monde vive comme des français. Même comme plein de français pauvres que nous sommes. C'est pas plus compliqué que ça. La technologie ne nous permettant pas encore d'aller saloper d'autres planètes, il faudra bien qu'on crève de notre gourmandise dans notre désert.
Juste que dans la conjoncture actuelle, je trouve que la sarkozysme ambiant fait quand même un tout petit peu chant du cygne. Un tout petit peu...

Donc pour en revenir à la récession, comme pour nous débarasser de Sarkozy, je ne vois pas d'autre espoir qu'eux-mêmes. Faisons les grossir encore un peu, et ils éclateront. Pour ce qui est de la croissance, je crois qu'on y est. Ca tombe bien, il ne reste plus trop de temps. Les banquiers américains vont sans doute se calmer dans les prêts qu'ils consentent aux ménages américains en leur disant qu'ils peuvent s'endetter à hauteur de la valeur de leur maison. Il n'y a pas si longtemps, je ne sais plus qui me disait que les ricains eux au moins, ils étaient courageux et n'hésitaient pas à prêter dans ces conditions. Sauf que quand ça foire, et là je pense que ça a bien foiré, il leur reste leurs yeux pour pleurer, et la Réserve pour sauver la barque.
Chez nous, il y a la Société Générale (j'ai envie de changer de banque d'ailleurs moi - je pense même que ça serait rigolo si tous les clients de la SG demandaient à transférer leur compte ailleurs...) Là, on est en train de nous faire gober qu'un pauvre petit trader de rien du tout (pardon pour mon pote trader), assez balèze en info mais quand même, a pu faire perdre près de 5 milliards d'euros à sa boîte en trois jours. Il serait le seul coupable, qu'on le pende et on en parle plus, rentrez chez vous messieurs dames, mais continuez quand même de nous filer vos sous.
Mais on nous prend pour qui là ? Comment c'est possible d'imaginer ça ? Comment un salarié peut-il perdre connement (parce qu'on les perd toujours connement ces milliards-là) 5 milliards d'euros en trois jours sans que ça merde un peu dans les outils qu'il emploie ? Alors il va sans doute manger chaud, et prendre pour tout le monde, mais je suis pas sûr que ça soit bien juste.

Sarko voulait aller chercher le point de croissance qui manque avec les dents, je pense qu'il va lui falloir de bonnes dents ; parce que c'est pas 1 point qui va bientôt manquer, mais sans doute trois ou plus. Et je me dis que plus il en manquera, plus on aura de chances. C'est triste quand même d'arriver à penser ça, mais je vois pas d'autre solution.

Alors oui, les gens auront encore moins d'argent, mais quand on arrêtera d'aller changer d'écran plasma pour regarder Pernaud ou le foot sur TF1 ou d'appareil photo juste parce qu'un modèle plus récent est sorti, p'tet qu'il nous en restera quand même de l'argent (même peu).
Bon, je dis ça, j'ai pas la télé et j'ai pas remplacé l'APN qu'on m'a volé il y a trois ans, mais c'est pour dire, quoi...

Ah faut pas qu'ils comptent sur moi pour relancer la consommation, vont être déçus tous. N'empêche que j'ai pas l'impression d'être malheureux pour autant. Bon, c'est vrai, pour discuter des coins du globe où les autres vont, des émissions de télé passées la veille ou puissance de bagnole, c'est plus dur. Mais j'attends que ça cause d'autre chose et pis voila. Et si ça cause pas d'autre chose je reviens pas, ça simplifie.


Normalement là, il n'y a plus personne, donc je peux continuer plus facilement...
Je réfléchissais justement à mon mode de vie de ces dernières années, et je me rends compte que je suis (presque) mûr pour cette décroissance. Je pars pas en vacances en avion (d'un autre côté j'ai pas de vacances, mais si j'en avais je resterais avec mes ânes de toutes façons), je m'achète pas de fringues (rien acheté en 2007 et quatre pauvres trucs en 2006), j'achète plus de cd, pas de dvd, on n'a pas de télé, mon ordi a 6 ou 7 ans, en plus de 10 ans de téléphonie mobile j'en suis à mon quatrième portable (mais parce que ceux d'avant c'était de la camelote), ma voiture a 6 ans et elle ira au bout (de toutes façons je roulerai moins vu que je vais plus bosser), les fringues de titichou ont toutes ou quasi été prêtées et serviront à d'autres, ce qui a pu être fait maison pour son arrivée l'a été (plan à langer etc.), je suis donc un looser.
Sauf que j'aime ça.
J'ai plus envie d'aller bosser, j'espère que ma petite boîte me permettra de le faire (n'hésitez pas à commander), et surtout de garder titichou à la maison moi-même, plutôt que de claquer la moitié de mon salaire pour une assistante maternelle qui s'en occupera avec forcément moins de considération que je ne le ferai moi. Ca me permettra en plus de le voir grandir et de lui apprendre les conneries à faire moi-même. Et puis j'ai pas envie d'aller bosser juste pour pouvoir faire garder mon enfant. C'est pas concevable intellectuellement dans ma petite tête.

Toujours est-il que la 'consommation des ménages' étant actuellement le seul élément qui tire la croissance, vu que le pouvoir d'achat s'est barré de la planète (parce que ça semble être partout pareil en gros), j'ai bon espoir pour 2008, et 2009 devrait être enfin une année gagnante.

On n'a toujours que ce qu'on mérite...
Et là on mérite vraiment pas grand-chose.





Et vous, que faîtes vous pour votre peau ?
Téliane, produits cosmétiques biologiques au lait d'ânesse