Quand Ségolène Royal appelle les éléphants, Sarko se fout de sa gueule avec son retour au passé et aux archaïsmes socialistes.
(Sur ce point, j'ai un peu de mal à lui donner tort... Parce qu'entre "gros quinquin" et "Rocky")
Mais bon, chacun sa stratégie.

Par contre, que le candidat de la rupture rappelle à lui les dinosaures (VGE, Veil), là ça devient cocasse non ?!!!
Surtout que le même Sarko tente d'enfoncer Bayrou, en clamant partout haut et fort, que le projet de Bayrou est synonyme de retour à la IVème. Euh, juste en passant, VGE et Veil, ils l'ont pas connue la IVème par hasard ?

Moi je trouve toujours ça savoureux, de combattre ses ennemis en utilisant des armes qu'on les accuse de brandir...
Alors oui, ok, ils sont UDF tous les deux : l'un en est le fondateur si je crois me souvenir, et l'autre en a été le porte-drapeau pendant des années et des années.

Pourtant, dernière interrogation pour aujourd'hui : quel rapport peut-il bien y avoir entre les molasses de l'UDF de l'époque, et les propositions actuelles du candidat centriste ? Il s'agirait pas une fois de plus de mélanger les bananes et les navets pour Joe Dalton ?

Et puis au moins, les oeufs de l'ump de l'UDF sont tous en train de choisir leur vrai camp actuellement, de Santini à Blanc, en passant par les ralliements plus précoces de Paillé et autres Doux-blabla, et je pense que c'est pas pour lui déplaire au paysan.
Les traitres retrouvent toujours la place qui leur revient de droit...


(edit de 23h) Si j'osais, je dirais qu'après toutes les saloperies qu'a balancé la mère Veil (que je respectais plutôt jusque-là) sur Bayrou aujourd'hui, après avoir hiberné des années dans le formol du Conseil Constitutionnel, c'était un petit peu la journée de l'infâme...