Déjà, tout commence ici.

Alors pour reprendre juste la fin :
Bidibul cherche à ce qu'on lui "rappele pourquoi ce régime spécial avait été négocié il y a si longtemps (à la SNCF)? Pourquoi était-il adapté avant ?
Et surtout, en quoi celui-ci serait encore d’actualité ?
Donnez moi simplement une seule raison."
Fin de citation.

Petit 1, ces régimes ont été accordés (c'était même un peu une histoire de rapport de force que cette 'négociation') suite à de longues luttes des cheminots. Pourquoi partir en retraite plus tôt ? Ben chais pas, p'tet en raison de la pénibilité du travail (y a pas si longtemps, les locos fonctionnaient encore au charbon, et qui c'est qui le mettait dans la machine le charbon ?), parce que les cheminots conduisent beaucoup de nuit (hormis les TGV, les trains de nuit de voyageurs et de marchandises existent encore, même que c'est rudement pratique), que les cheminots bossent les jours fériés (on est contents de trouver un train pour retourner chez soi après un 25 décembre passé en famille par exemple).
En quoi serait-il adapté de nos jours ?
J'écoutais pas plus tard qu'hier à la radio un économiste qui avait fait des études très poussées dire que dans 20 ans, les comptes de la caisse de retraite de la SNCF seraient équilibrés, en raison du largage de plein de cheminots par l'Etat (ou ce qu'il en reste). Quelle est donc la nécessité de revenir dessus ?
Petit 2 : Quand Villepin brade le SERNAM à son pote (qui a aussi la compagnie de transport qui va en Corse via ferrys - je retrouve plus le nom) après recapitalisation massive avec des sous d'état, alors que celui-ci va devenir plus que rentable, et que les salariés dudit SERNAM ont perdu leur statut de cheminot, ça choque personne.
Quand on dit que la planète se réchauffe, que dans dix ans le niveau des mers aura tellement monté que la planète aura muté beaucoup plus vite que la capacité d'adaptation des animaux le permet, ça choque personne. La coupe du monde a été un fabuleux boost pour la sacro-sainte 'consommation' via la vente d'écrans plasma. Mais où on vit putain ? Faudrait pas arrêter de produire toutes ces merdes ? Faurai pas également arrêter de les acheter ? C'est pas un peu plus important que de savoir si tel ou tel doit partir à 55 ans à la retraite ? (Et non, je mélange pas tout, tu vas voir plus bas !)
Quand un patron de Carrefour ou de Vinci quitte son poste après une gestion désastreuse mais avec un parachute en or massif et des stock-options plein les fouilles, ça choque personne encore une fois, ni les citoyens ni les politiques.
Par contre, qu'un cheminot ait le droit de partir en retraite à 55 ans, là, c'est la bérézina ! Ouh, les méchants planqués qui coûtent des sous au brave citoyen qui aura pas de retraite !
Mais putain, faut arrêter de regarder TF1 mon Bidi (ou alors pour tes chroniques de foot) !! Si on veut des retraites, on a qu'à en exiger et aller les chercher NOUS-MEME bordel de merde !!! Y a des élections bientôt, c'est le moment d'ouvrir sa gueule non ???
Ben non, on nous cause sécurité, immigration choisie, carte scolaire et pacotilles de huitième rang. Et tout le monde va gentiment aller voter Sarko paske ça fait 'in' la rupture - et ce gros démago continue de préparer son champ de mines et de misère, ou Ségo pour voter 'utile' (ça on a pas fini d'entendre Hollande utiliser cet adjectif, je t'en donne ma parole) et éviter un autre 21 avril. Tout ça parce que la télé ne parle que de ces deux-là. Et que le discours latent de toujours ces deux-là est que de toutes façons il y a pas le choix, ça peut plus durer, faut se serrer la ceinture, blabla.
On se croirait aux Etats-Unis. Sarko, c'est Bush, et Ségo c'est Hillary ! Droite dure ou droite molle. Mais de la gauche dans le débat, pfiou, que nenni. Jamis le programme du PS a été tant à droite, et Ségo durcit encore le trait pour couper l'herbe sous le pied de Sarko, qui coupe celle sous les pieds du borgne. C'est ça notre pays, se référer toujours à des fachos ? (là ok, je digresse...)
En 36, tous des droits acquis l'ont été comment ? Parce que les salariés ont décidé de se bouger !
Le pays n'a jamais été aussi riche qu'actuellement, je me trompe ? La productivité française est une des meilleures du monde. Ca, tout le monde le dit, l'écoute dans son poste de télé, ok ?
Ca se traduit comment dans ton porte-monnaie à toi mon Bidi ? Tu vois quelque chose ? Tu vois tes voisins vivre mieux ? Parce que moi, pas.
Est-ce envisageable de reproduire (sans les tueries évidemment) des regroupements populaires du style de la révolution française, de la Commune, du front popu à l'heure actuelle ? Non, je ne crois malheureusement pas.
Tout ça parce que chacun ne s'occupe que de son cul depuis 50 ans, grâce au 'progrès', à l'individualisation de la société (auto, home cinéma, écran à cristaux mes burnes, etc). Plus besoin d'aller voir les gens, on a tout chez soi ! Pis qu'il crèvent ces voisins d'ailleurs, avec leurs mômes qui braillent dans une langue qu'on comprend même pas !
Que les politiques aientnt voulu ça, rien d'étonnant, c'est leur métier depuis quelques années. Mais on laisse filer la mondialisation, les OGM, les privatisations des services publics, on a failli avoir la pire Constitution possible, etc. Et il n'y a plus personne pour se battre pour soi avec le voisin. Y a plus personne pour se battre du tout.
Alors pour en revenir à ces braves cheminots, ok, c'est pas les seuls à bosser de nuit, y a les routiers aussi, etc. Y a plein d'autres salariés qui ont un travail aussi pénible, certes. Mais pourquoi ne pas aligner leurs retraites à eux sur celles obtenues par la SNCF ? Ca serait peut-être moins con !!
Ok on vit plus longtemps, mais le pays comme je le disais plus haut est beaucoup plus riche !! Et pour reprendre ce que je formulais dans l'avant dernier billet, il suffirait de proposer plus de travail aux gens (alors qu'il y en a plein, mais dissimulé de diverses façons, je refais pas le billet dans son intégralité), pour qu'il y ait plein de cotisants pour plein de retraités heureux. Et il ne s'agit nullement d'utopie ici, de biens plus malins que moi l'ont prouvé. Donc techniquement parlant, ça doit bien s'équilibrer, suffit de le vouloir, et de le dire.

Ca te va comme réponse ?
C'est malin, avec tes conneries, tu m'as fait sauter mon déjeuner.
Bah, je t'aime bien quand même va :)