Manu Lods est actuellement en concert à Paname City. Alerté par un billet de Brio, ainsi que par la mailing liste des Escrocs, je me pointis à l'heure prévue ce soir accompagné du gars Bastouille (à qui c'est définitivement mission quasi impossible que de faire découvrir des groupes de chanson française...). Chuchottant "Gare du Nord" au vendeur de tickets, je pus constater que les escrocs n'avaient pas menti (ce qui est tout de même un comble) et que la place était bien à 2 euros. Si ça en vaut évidemment plus, les 16 demandés initialement me semblent un peu élevés.
Manu Lods chante à moitié, et parle à moitié. Mais ce n'est pas gênant. Concert acoustique, avec un guitariste (sapé comme un prince : pantalon noir à revers classe, queue de pie et chaussures vernies blanches.) Plus de la gomina plein les cheveux. Et un sourire qui ne le quitte jamais. Il joue bien de sa gratte, même si elle semble un peu vétuste et craque encore plus que l'accordéon de notre bon Orosen...
Un pianiste-clarinettiste-accordéonniste (rien que ça) qui semble avant tout pianiste parce que ça coule vite et bien sous ses doigts, qui choruse pas mal à la clarinette, et ma foi pour l'accordéon je ne saurais vous dire, je n'y connais rien. Juste que le piano fait là aussi un peu bastringue, mais moins qu'à l'El Alamein quand même...
Et Manu lods, au chant. Juste la dernière chanson à l'accordéon, mais vu que la chanson a deux accords (tonique et dominante) et qu'il fait des pompes, il joue avec juste la main gauche et c'est suffisant pour l'accompagner.
Tour de chant assez court, une grosse heure. L'ambiance musicale, l'après-guerre et les titis parisiens. L'ambiance des textes, les filles et Paris. Pour les textes n'attendez pas autres chose, il n'y a que ça. S'il y a beaucoup de recherche pour essayer de dire légèrement ce qui pourrait être dit, et est généralement dit grassement (le débarquement des Anglais par exemple...), les textes tournent quand même un peu en rond. Mention spéciale cependant pour la chanson avec la jeune fille au pair. (Même si faire une chanson avec rien que des rimes en aire, c'est pas très facile ni très palpitant).
Enfin je ne sais pas. Il y a soit un truc que j'ai raté ou qui manque, mais la mayonnaise n'a pas pris. La salle a ri, fini les chansons avec l'artiste, mais moi je suis resté... je n'ose dire raide comme un pape, dans un moment où la planète entière (sisi) verse des larmes pour... Non, j'en parle plus.
Bref je suis resté... plutôt insensible. Il y a cependant de bons moments, la machine semble bien rôdée, les intros et les fins sont travaillées, c'est très propre. Mais peut-être est-ce que ça manque de vie, de ryhtme. Toutes les chansons sont assez lentes. Beaucoup à trois temps.
Mais allez vous faire vous-même une idée, peut-être saurez-vous me donner la clé qui m'a manqué. Toutes les infos sont chez Brio, et en disant "Gédéon", vous devriez avoir les places à 10 euros vu que "Gare du Nord" a fonctionné.
Pourquoi Gédéon et Gare du Nord ? ben évidemment parce que ce sont des titres de son tour de chant.