Pour réussir des paupiettes, déjà, il faut... des paupiettes. Etonnant non ? Donc vous allez pour commencer chez votre boucher habituel ; si vous n'en avez pas, c'est l'occasion d'en choisir un, et là c'est pas comme chez Doux-Blabla. Si vous n'en êtes pas satisfait, vous pouvez changer. Mais poursuivons.
Prenez environ 200 grammes de paupiettes par personne. Les gros mangeurs en demanderont plus, et les picoreux (si ça existe !!!) en laisseront, mais à vous aussi de connaître un peu qui vous invitez. Les paupiettes de volaille (genre dinde), c'est pas mal. Mais certains bouchers ont des paupiettes plus sophistiquées (style aux pruneaux, aux morilles, etc.), mais c'est vous qui voyez. Moi je les prèfère nature, j'ai des goûts simples.
Prenez une bachole qui va sur le feu, et mettez de l'huile, ou du beurre, ou de la graisse de canard (le reste du confit par exemple), enfin de la matière grasse de votre choix au fond. (Pour la définition de la bachole, c'est dans une recette précédente je crois). Déposez les paupiettes au fond de votre gamelle de façon à ce que chacune soit en contact avec le fond, pour bien les faire revenir. Laissez-les 5 minutes env de chaque côté, et sur les bords aussi, de façon à ce qu'elles soient toutes bien dorées.
Quand vous avez obtenu le résultat escompté, couvrez avec de l'eau chaude (voire bouillante), mais pas trop (couvrir). Salez. Et pis là, ben c'est comme le fût du canon, ça prend un certain temps. 30 à 45 minutes selon la température de l'eau, la pression atmosphérique, le résultat du conclave, etc.
Ne couvrez pas votre marmite, il faut que l'eau s'évapore. Donc vous laissez bouillonner tranquillement. Quand il reste moins d'eau, rajoutez la petite boite de champignons de Paris entiers, que vous avez pensé à acheter. Je dis entiers car c'est à mon sens meilleur, mais si vous voulez mettre des émincés ou si vous avez décidé de me faire chier à toujours me contredire, ben c'est néanmoins possible.
Je poursuis quand même pour les ceusses qui grognent pas. Quand une bonne partie de l'eau est évaporée, rajoutez la préparation qui suit :
Enfin quand je dis préparation, c'est un bien grand mot. Il faut prendre une cuillerée à soupe de farine assez rase, que vous mélangerez à un demi verre d'eau. Ouais, je sais, c'est approximatif mes proportions, mais j'ai pas mieux. Pis c'est ça qui est bon dans la cuisine. Mélangez bien de façon à ce qu'il n'y ait pas de grumeaux. Si vous avez un petit truc pour pouvoir secouer ça énergiquement sans avoir à tout ravaler votre cuisine, c'est bien aussi.
Ce petit ajout dans la sauce a pour seul but de la faire épaissir quelque peu. (Je précise pour les cartésiens inconditionnels qui ont toujours besoin d'avoir une explication à tout). Quand il ne reste quasi plus de sauce (voire un peu avant), arrêtez le feu, sinon vous n'aurez plus de sauce du tout...
Petit conseil, en accompagnement, des tagliatelles ou des spätzle (pâtes alsaciennes en vente dans tous les bons supermarchés).
Pour boire avec ? Ben du rouge. Un Bordeaux ou un Madiran, enfin un truc qui ait un peu de tenue, et cela fera l'affaire.
Bon app'