Ben ouais quoi, faut être réaliste...
J'ai donc décidé de commencer par le plus urgent (paske ça me semble pas mal comme concept de traiter les priorités d'abord), à savoir remettre la cafetière de mon petit frère à l'endroit. Vous imaginez bien qu'une cafetière pleine et qui est à l'envers, ça en fout partout, c'est pas tenable.
C'est donc armé de mon plus grand courage (et d'un clavier en état de fonctionnement), que j'ai réussi - non sans larmes - à lui rédiger puis lui envoyer un mail assez violent, qu'il a pris comme tel en pleine gueule, qui l'a pris de cours, l'a fait tomber des nues, de sa chaise, et lui a flanqué le moral par terre. Actuellement je crois qu'il me déteste, mais tant pis, c'est le prix à payer et ça lui passera.
Je suis cependant particulièrement soulagé de voir qu'il est très perturbé, car cela prouve au moins que mes arguments ont porté et que ça commence à faire son chemin. Je sais aussi maintenant qu'il sera disposé à m'écouter pour tout le développement que j'ai à lui proposer, tant pour le constat que pour les pistes de solutions pour la suite.
Une fois que l'animal est anesthésié, on peut commencer les soins. Si on commence les soins avant, il vous mord...
J'en vois au fond des qui le connaissent et qui rigolent, alors à ceux-là je dis : arrêtez de rire, et vous seriez bien inspirés de participer à mon opération "Restore Hope", merci.
Ca va encore me coûter à moi des heures de sommeil et à lui une bouteille de whisky, mais qu'est-ce qu'on ferait pas pour son p'tit frère, hein ?