J'ai reçu l'autre jour un message sur mon portable de Bouygues, m'annonçant que le premier janvier, les textos étaient gratuits à destination de tous les opérateurs. Mon premier réflexe a été de me dire : ça va leur coûter un max.
Et pis non.
D'une parce que mon portable est infoutu d'envoyer le moindre message - enfin deux ont dû passer dans la journée. Tu m'étonnes qu'ils offrent un service illimité ! De deux que je n'ai pas envie de parler à qui que ce soit. Et enfin parce que de toutes façons, plus les heures passent et moins je me dis que j'arriverai à le faire.
J'aurais pourtant une belle tranche de vie d'hier soir à raconter ici par exemple, un moment surréaliste qui te permet de sauver un réveillon mal engagé par désistement de combattants, mais je n'en ai ni la force, ni le courage, ni l'envie.
J'ai jamais envisagé passer cette soirée seul chez moi, j'avais un anniversaire à fêter. Et pourtant...
Je sais juste que fumer un clop en regardant par le balcon, c'est mal, c'est haut.