Pour faire taire la juste critique quant à l'inexistence des informations suite à mes premiers balbutiements argentins, je suis en mesure d'en donner la raison, après une petite réflexion récente. C'est tout simplement qu'il n'y avait pas grand-chose à dire !
Conscient du ridicule du propos, je le maintiens cependant. Et notamment par rapport au cours de ce matin. La semaine dernière, la leçon avait vraiment été trop austère, technique, rien de ludique, un peu plat, figé, et trop court. Cette fois, rien de tout ça ! Au contraire, au bout d'une demi-heure, premiers pas en couple ! Premiers pas hésitants, certes, mais premiers pas tout de même.
Beaucoup de monde, des débutants et quelques-un(e)s un peu plus aguerri(e)s. Une prof avec une très grosse présence, et déjà un bout de chorégraphie dans nos souliers !
A la fin du cours, une étoile qui brille de mille feux, un lalune ravi avec deux envies : retravailler l'apprentissage du matin et vite aller en découvrir d'autre !
Pour les ceusses qui trouvent qu'il y aurait trop de !! dans ce billet, je les ennuie, et les préviens néanmoins que j'en ai reçu deux caisses et un p'tit fût, alors voila.
Une contrepèterie s'est glissée dans cette note. Sauras-tu la retrouver ?