non parce qu'il faut savoir qu'il y a deux sortes de gens : il y a les musiciens, et les autres. Pourtant, il faut savoir qu'il y a deux sortes de gens qui sont musiciens : les musiciens guitaristes et les musiciens non-guitaristes. Bien se souvenir également qu'il y a deux sortes de gens musiciens guitaristes : ceux que j'aime et ceux que j'aime moins (ou pas). (Ok, j'arrête). Et ben Oliver Tricks rentre pile dans la bonne catégorie.

Bon, il fallait faire abstraction de la gargotière (qui ne sourit que lorsque tu règles ta note - quand Oliver règle les siennes ça compte pas hein, faut bien suivre sinon c'est foutu), du cadre autour (assez moche faut bien le dire), et de l'autre cadre derrière lui (de travers, mais personne n'a réussi à le redresser convenablement...)

Et puis ces concerts, cela permet de rencontrer des gens comme lui (putain qu'il est grand - en plus il lance des défis à la con) ou lui (qui a beaucoup plus d'humour que de cheveux - et avec qui on aime à raconter plein de conneries).

Concert intimiste, aisance grandissante, nouvelles chansons savoureuses (ce qui peut permetre d'apporter l'once d'un soupçon de pardon aux égarements de l'autruche), soirée comme au coin du feu, set final à la carte (composé en grande partie par msc et ma pomme), une dernière binouze et dodo.

Tout bien.