attendu que mes contrepèteries n'intéressent quasiment jamais personne (ce qui toutefois ne m'empêchera pas d'en écrire tous les mercredis que dieu me donnera vie - et si il veut plus, ben j'emprunterai), attendu que j'en ai marre d'être une fois de plus tout seul au taf, attendu que j'ai envie de raconter des conneries, attendu qu'en surfant sur nombre de blogs je vois plein de gens fatigués ou pas en grande forme, attendu que... (voix off) ta gueule !!!!!!!!!!!

bon ok.

je vais donc vous donner la recette de la 'tisane des trois chapeaux', remède souverain que je tiens de ma grand-mère et qui se révèle d'une efficacité rare dans quasi toutes les circonstances difficiles de la vie.

Replaçons les éléments dans le contexte tout d'abord. Il y a quelques années à la campagne (ceux qui n'ont jamais entendu ce mot peuvent sortir), les paysans dormaient avec un édredon sur leur lit (pour le mot édredon, le premier Larousse venu fera l'affaire). Edredon donc qui servait à leur tenir chaud comme son nom l'indique. La recette est donc bien simple. Il suffit de poser un chapeau (truc qu'on se met sur la tête et qui était très en vogue jusqu'au milieu du siècle dernier et qui nous fait passer pour un guignol quand on en met un de nos jours, je sais de quoi je parle) sur ledit édredon. Quand les soucis ou la maladie vous accablent : petit 1 - se mettre au lit. petit 2 - boire du grog (eau, miel, gnôle locale) jusqu'à voir trois chapeaux sur le pied du lit... 3 - s'endormir du sommeil du juste. 4 - se lever le matin avec la gueule de bois :)

Oui, je sais, les grincheux diront que ça guérit pas tout, mais moi je leur répondrai :

et alors ?

*se marre en voyant à plusieurs endroits...*